Contractions involontaires des muscles : c’est la faute du magnésium (3)

Trois types de muscle

Nous avons vu dans le billet précédent que le magnésium avait une influence sur l’influx nerveux. Il agit également sur la contraction musculaire. Comment ? Avant, il faut savoir que nous avons trois types de muscle :

  • le muscle cardiaque qui fait battre notre cœur.
  • les muscles lisses qui sont sous le contrôle du système nerveux autonome (système involontaire). Nous n’avons pas de volonté sur ces muscles comme ceux de l’estomac.
  • les muscles striés qui sont sous le contrôle du système nerveux volontaire. C’est eux que nous pouvons faire travailler pour bouger et nous déplacer.

Structure emboitée d’un muscle

Concentrons nous sur les muscles striés qui peuvent être comparés aux poupées russes. En effet, un muscle correspond à un groupement de faisceaux. Eux-mêmes sont formés d’un ensemble de fibres musculaires serrées les unes contre les autres. Ces fibres contiennent à nouveau un ensemble de myofibrilles, unités de base du muscle. Chaque myofibrille est constituée de deux types de filaments (actine et myosine) régulièrement disposés de façon alterné. Cette disposition permet la contraction et la relaxation des muscles.

Détail d'un muscle.
[Source image]

Interaction entre les filaments d’actine et de myosine

Lors d’une contraction, les filaments d’actine et de myosine glissent les uns contre les autres puis s’accrochent entre eux : le muscle se raccourcit et s’épaissit. Plus la contraction est forte, plus le nombre d’accrochages entre les filaments est grand, et plus l’énergie nécessaire est importante. Lors de la détente, les filaments d’actine et de myosine se séparent et retrouvent leur configuration initiale.

Saviez-vous que la musculation ne fait pas multiplier le nombre de fibres musculaires mais agit sur leur volume ? Surentraînées, elles s’épaississent grâce à l’accroissement du diamètre et de la longueur des myofibrilles par accélération du taux de synthèse de l’actine et de la myosine. Le muscle grossit et devient plus endurant.

Coulissement de deux filaments d'actine et de myosine entraînant la contraction du muscle.
[Source image]

Cascade moléculaire aboutissant à la contraction musculaire

Muscle au repos, la tropomyosine (protéine fibreuse liée à la troponine) cache le site de fixation de la tête de myosine sur l’actine. Lorsque l’influx nerveux arrive au muscle, des ions calcium pénètrent dans les cellules musculaires et se fixent sur la troponine qui change de conformation et déplace la tropomyosine. Le site de fixation de la myosine est libéré et peut se fixer à l’actine. Grâce à l’ATP, une molécule qui fournit de l’énergie, la tête de myosine tourne et entraîne avec elle le filament d’actine. Les deux filaments coulissent l’un sur l’autre et la myofibrille raccourcit. Ce phénomène a lieu dans toutes les fibres musculaires simultanément, le muscle se contracte. Puis les ions calcium ressortent de la cellule, le muscle se relâche.

Et le magnésium dans tout ça ?

C’est à ce niveau qu’intervient le magnésium : il régule les entrées et sorties du calcium de la cellule. C’est pour cela qu’un manque de magnésium provoque des crampes : le calcium reste concentré dans la cellule et le muscle se contracte en permanence.

Cool, prends une pilule et ton cerveau va arrêter sa crampe de la réflexion. Très douloureux parfois mais bénin.

Dossier « magnésium et contractions musculaires »
- Contractions involontaires des muscles : c’est la faute du magnésium (1)
- Contractions involontaires des muscles : c’est la faute du magnésium (2)
- Contractions involontaires des muscles : c’est la faute du magnésium (4)

3 réflexions au sujet de « Contractions involontaires des muscles : c’est la faute du magnésium (3) »

  1. Mais j’ai encore des crampes au cerveau, malgré les pilules de magnésium.
    Peut être ne suis je pas assez musclé du cerveau. Est-ce normal docteur ?!
    En tout cas, merci pour ces supers articles, qui me feront dormir moins con ce soir ! ;)

  2. Est-ce qu’il y a (je présume que oui) un rapport en les ions calcium et ce que les sportifs appel « l’acide lactique » ?
    Et si oui, comment cela fonctionne ?

  3. Ton Beauf bof : Dans ce cas, je préconise le sudoku ou autre casse-tête pour te muscler le cerveau et de rendre encore moins con le soir !
    ;)

    Djab : En fait, les crampes musculaires n’ont pas une seule origine. Les mécanismes ne sont pas encore très connus et il faut distinguer différentes types de crampes. Le magnésium interagit au niveau des ions calcium tandis que l’acide lactique se situe au niveau de l’ATP, c’est-à-dire production d’énergie. A priori, pas de liens entre eux.

    Mais attention, il semblerait qu’une idée fausse et tenace circule : l’acide lactique est à l’origine de la crampe musculaire. FAUX ! Lire ces articles pour en savoir plus :
    - Les crampes et les courbatures, pourquoi ?
    - L’acide lactique est innocent ! (fichier PDF, 609 Ko)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>