L’ontophylogenèse : évolution des espèces et développement de l’individu

L’auteur, Jean-Jacques Kupiec, a enchaîné une série de conférences en 2011 pour présenter sa nouvelle théorie : l’ontophylogenèse. Son ambition est de réunir deux théories : celle du développement embryonnaire (ontogenèse) et celle de l’évolution des espèces (phylogenèse). En somme, il s’agit de placer l’individu et l’espèce dans une continuité qui serait celle de la lignée généalogique. Ce qui signifie que la sélection naturelle s’étendrait également au niveau moléculaire, cellulaire et ceci jusqu’à la notion d’espèce.

Sa deuxième idée forte est d’introduire l’aléatoire et le hasard au niveau de l’expression des gènes. Cette dernière ne serait pas dû à un programme génétique strict dont il suffirait de suivre les instructions. Non, pour Kupiec, l’expression des gènes serait un phénomène probabiliste et aléatoire (et non un bruit de fond) constituant un élément essentiel de l’évolution. Ce sont des contraintes spatiales et temporelles au niveaux cellulaire, multicellulaire et environnemental qui trieraient les interactions entre protéines et par là même le devenir des cellules.

Bref, je vous invite à lire la transcription de sa conférence : L’ontophylogenèse. Évolution des espèces et développement de l’individu. Ce livret a l’avantage de présenter les grandes lignes de la théorie de Kupiec sans se perdre dans les détails. Ce que j’ai bien aimé aussi, c’est la deuxième partie consacrée aux questions du public avec réponse du conférencier. Pour ceux qui veulent en savoir plus, lisez son livre L’origine des individus qui détaille davantage ses idées.

Je suis persuadé que la théorie de l’ontophylogenèse est très prometteuse à condition de lui donner les moyens pour se développer et se perfectionner. C’est passionnant de se trouver à une charnière de l’histoire des sciences où un dogme vacille sur ses bases et pourrait être remplacé par un nouveau paradigme. Et ainsi de suite.

Bonne lecture !

Livre L’ontophylogenèse. Évolution des espèces et développement de l’individu
[Scan couverture]

6 réflexions au sujet de « L’ontophylogenèse : évolution des espèces et développement de l’individu »

  1. Ca donne envie (j’adore l’idée de hasard que défend Kupiec depuis longtemps), mais il y a un lien vers la transcription de sa conf (voire -soyons fous!- vers la conf audio ou vidéo) ?

  2. Je veux pas avoir l’air chiant, mais je vois un certain nombre de signaux d’alerte de pseudo-science :
    - nouvelle théorie avec un nom grandiloquent ;
    - qui explique un grand mystère de la vie ;
    - mais le gars a publié très peu de papiers ces dernières années, et aucun qui correspond à une révolution dans les sciences du vivant : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed?term=kupiec+jj
    (le papier de 2012 est un compte-rendu de conférence, laquelle était en français ; celui de 2010 est une revue ; donc pas de résultats depuis 2005)
    - et les concepts mis en avant ne sont pas particulièrement originaux : bin oui on sait qu’il y a du hasard dans l’évolution, et une part stochastique dans le développement, et aussi que l’évolution et le développement sont liés.
    Je ne suis franchement pas impressionné.

    • Pour le petit nombre de papiers, je fais remarquer qu’il est difficile pour d’obtenir des fonds financiers pour tester et développer la théorie de l’ontophylogenèse.

      De plus, un grand nombre de papiers ne garantit pas une qualité (comme ceux en faveur de l’homéopathie), c’est juste un indice.

      Quand au rôle du hasard, il est souvent mis de côté ou assimilé à un « bruit » peu important dans la variation des expressions des gènes.

      Et enfin, ce serait m’attrister en croyant que je porte intérêt à toute forme de pseudo-science, ce qui n’est bien sûr pas le cas.

      En tout cas, les réactions ne laissent pas indifférents.
      :)

    • Oui, c’est l’inconvénient de publier sur deux blogs différents. Pour le moment, je ne vois pas comment faire à part recopier à la main. Ce qui est fastidieux et surtout l’auteur du commentaire ne le souhaite pas forcément.

      Le compromis : s’abonner aux commentaires de Sirtin et Sirtin Science via le flux RSS…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>