Oups, la gaffe au micro-ondes !

Un petit creux ? Hop, je sors deux belles tranches de pizza du frigo. Pour éviter de les chauffer en même temps, j’en prends une que je dépose sur le papier alu qui recouvrait l’assiette. Et zou, le tout au four micro-ondes. Quelle ne fut ma surprise de voir une belle gerbée d’étincelles bleues ! Vite éteindre la machine, tout est nickel ouf. Par contre, la tranche de pizza est à peine réchauffée… Pourquoi ?

La vidéo ci-dessus montre à la 58ème seconde ce qui se passe quand on introduit un papier alu dans un micro-ondes. Des étincelles se produisent à nouveau et pas qu’un peu mon neveu ! La manipulation est dangereuse alors faîtes gaffe mes cocos.

Four micro-ondes : composants et facteurs essentiels

Pour comprendre le phénomène, il faut se pencher sur le fonctionnement d’un four micro-ondes. Ce dernier est composé des éléments suivants :

  • Un magnétron : qui produit les micro-ondes grâce à l’alimentation électrique.
  • Un guide d’ondes : qui dirige les ondes de la sortie du magnétron vers l’agitateur via un conduit métallique.
  • Un agitateur : qui répartir les ondes à l’intérieur du four grâce à une hélice métallique. Le chauffage est plus ou moins régulier et homogène.
  • Un plateau tournant : qui supporte les plats et tourne pour que la chaleur soit bien répartie.

Schéma de principe d'un four micro-ondes
[Source image]

Le four à micro-ondes met donc en jeu trois facteurs pour qu’un plat soit chauffé :

  • Les micro-ondes : qui sont des ondes électromagnétiques intermédiaire entre l’infrarouge et les ondes radio. Elles ont la propriété de se réfléchir sur les parties métalliques.

Spectre électromagnétique
[Source image]

  • La température : qui est le degré d’agitation désordonnée des particules de matière. Plus les molécules d’un objet sont agitées, plus il est chaud. Moins elles bougent, plus il est froid.

Agitation des particules
[Source image]

  • Les molécules d’eau : qui bougent sans cesse en s’alignant dans la direction des champs électrique ou magnétique.

Orientation des molécules d'eau avant et après activation du champ magnétique
[Source image]

Z’avez compris le topo mes cocos ? Le plat baigne dans un champ électromagnétique créé par l’appareil. Sous l’effet de l’agitateur qui tourne comme un malade, ce champ change de direction plus de 2 milliards de fois par seconde ! Les molécules d’eau sont alors excitées comme pas possible : elles n’arrêtent pas de bouger dans tous les sens. Ceci induit un frottement et par conséquent la chaleur qui cuit ou réchauffe les aliments.

Et les étincelles dans tout ça ?

Le papier alu est une feuille très fine de métal et il est formellement proscrit de placer tout objet métallique dans un four micro-ondes. Pourquoi ? Parce que les micro-ondes ont la propriété de se réfléchir sur les surfaces métalliques qui agissent comme des miroirs. Le trajet des ondes est perturbé et des charges électriques s’accumulent près des défauts dans le matériau. Pour une feuille d’aluminium, il s’agit le plus souvent de crevasses ou de plis créés en emballant l’aliment qu’on réchauffe. Si les charges accumulées sont suffisantes, des étincelles apparaissent à la surface de la feuille, ce qui peut allumer un feu. Ma tranche de pizza ne se réchauffe pas non plus, faute de pouvoir absorber les ondes par ses molécules d’eau.

Quel récipient utiliser ?

Par contre, les micro-ondes passent à travers l’air et le verre sans les chauffer. Mais la terre cuite absorbe les ondes et allonge le temps de cuisson ou de réchauffage. Pis, le plat peut être beaucoup plus chaud que les aliments qu’il contient. Comment savoir quel récipient utiliser alors ? Simple, il suffit de le placer dans le four avec un peu d’eau, pendant 1 minute. Si le plat est chaud et que l’eau est froide, cela signifie que le plat absorbe l’énergie des micro-ondes et qu’il ne doit pas être utilisé.

Pour finir : le blindage interne

J’apprends également que la porte d’un four micro-ondes contient une grille métallique avec de petits trous. Je vérifie et stupeur, elle est bien là comme l’atteste la photo prise de mon appareil. Je ne l’avais jamais remarquée jusqu’à maintenant. La grille métallique fait office de cage de Faraday : les micro-ondes se propagent dessus et restent dans le four tandis que les trous permettent de voir à l’intérieur.

Porte d'un four micro-ondes et gros plan sur les trous du grillage interne

Tout ça grâce à feuille d’alu… Épatant tout ce que j’aurais appris sur cet objet banal que j’utilise tous les jours sans voir plus loin que le bout de mon nez (qui est fort long) !

Dossier « Le four micro-ondes »
- Surébullition au micro-ondes : danger ?
- Argh, il ne faut pas utiliser le four micro-ondes ! Mouais…
- Comment bien chauffer au micro-ondes ?
- Le test de la cuillère au micro-ondes

4 réflexions au sujet de « Oups, la gaffe au micro-ondes ! »

  1. Salut, merci pour cet article intéressant.
    Vous n’expliquez cependant pas pourquoi dans la vidéo, le papier alu en boule ne produit pas d’étincelles. Je dirais que c’est parce que sous cette forme, la boule agit alors comme une cage de Faraday et dévie donc les ondes mais je ne suis pas sûr.

    • J’attendais ce commentaire, héhé ! Je ne l’explique parce que je n’ai pas trouvé d’explications dessus. Soit, parce qu’elle agit comme une cage de faraday selon votre hypothèse. Soit, parce que les charges électriques ne s’accumulent pas, les ondes étaient simplement « réfléchis » au lieu de se renvoyer d’une surface à l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>